:
Please update your Flash Player to view content.
Convertir   Vers    

GUIDE PRATIQUE : LE VOYAGE EN SYRIE ...

 

 Que prendre avec soi

De mai à mi-octobre, armez-vous d'un chapeau ou d'un foulard et des lunettes de soleil. Une paire de jumelles et une lampe électronique sont utiles, notamment au Krak des Chevaliers, comme de bonnes chaussures.

Dès octobre, munissez-vous d'un pull, emportez des vêtements chauds pour l'hiver. Préférez les vêtements amples et discrets au short. Et pour vous, Madame, un châle pour entrer dans des édifices religieux.

Précautions élémentaires

La Syrie est un pays où l'on voyage en toute sécurité sans crainte d'être volé ou attaqué. De manière générale, consommez l'eau en bouteille capsulée. Evitez le lait et les glaçons dans les jus de fruits frais que vous seriez tentés d'acheter.

Lavez systématiquement à l'eau traitée ou épluchez tout fruit ou légume frais.

De juin à fin septembre, visitez les sites de préférence le matin avant 11 h ou l'après-midi à partir de 16 – 17 h. Les médecins ne recommandent pas de traitement antipaludéen, mais c'est une garantie si vous avez l'intention d'aller au nord de la Syrie ou près de l'Euphrate.

Hébergement

Les bons hôtels rapport qualité-prix ne sont pas très nombreux dans la catégorie intermédiaire. Dans la catégorie supérieure, il faut noter les hôtels de la chaîne Cham, avec en général une vue imprenable sur les grands sites historiques du pays (Damas, Alep, Bosra, Palmyre, Deir Ez-Zor au bord de l'Euphrate, ainsi que sur la côte (Lattaquié).

Comment circuler

Ne pas compter les trajets en kilomètres mais en temps. Il faut cinq heures en moyenne pour les parcours les plus longs. Les distances sont relativement courtes et les routes très correctes. Le train, à réserver à ceux qui désirent partager sa nonchalance et apprécier la beauté des paysages traversés, notamment entre Lattaquié et Alep. Les bus sont un moyen de transport très utilisé en Syrie et très bon marché. Choisissez les compagnies dites de luxe. Confort, air climatisé et vidéo. Pour la location de voiture, comptez 45 € la journée tout compris, kilométrage illimité. L'importance du trafic des poids lourds et le manque des panneaux indicatifs sur la route (ceux existants sont souvent en arabe) peuvent vous inciter à recourir à un chauffeur ( 20 € par jour, repas et hébergement en sus).

 

Damas

 Point de départ de la vielle ville, le souk Al Hamadiyeh, tout près da la citadelle.Vous vous perdrez dans les multiples marchés adjacents et vous longerez la Via Recta dans l'ancien bimaristan An Nouri, asile devenu musée de la médecine. Vous pouvez flâner dans le palais Azem, construit en 1749 par le gouverneur de Damas, et qui est devenu un beau musée des arts et traditions populaires.

A l'entrée de la Grande Mosquée, les femmes doivent revêtir une longue robe noire, obligatoire seulement pour les hommes en short. La cour, de 55 mètres sur 122, dallée de marbre, est dominée de trois minarets. Le petit édifice orthogonal, à l'ouest, est l'ancien dôme du trésor où l'on conservait autrefois les fonds publics à l'abri des voleurs.

Avant que le soleil ne se couche, prennez un taxi pour le Mont Quassiuom . Le panorama sur la ville est splendide. Regardez les ballets d'oiseaux dans le ciel : c'est l'heure des « Kashash », les éleveurs de pigeons.

Le musée national (fermé le mardi) est le passage obligatoire pour appréhender l'ensemble des civilisations syriennes et leurs cultures. A l'intérieur, une collection de sculptures et d'objets découverts sur les différents sites du pays, sans oublier la synagogue de Doura Europos, démontée et reconstituée avec ses scènes.

 

 

Alep

 Les souks forment un labyrinthe sur deux hectares. Odeurs de Cardamome, effluves de clou de girofle, cris de camelots et atmosphères feutrées des caravansérails (Khan) où s'installèrent les commerçants vénitiens dès 1548. Le Khan Al Aboun, construit entre 15 ème et le 16 ème siècle est l'un des plus beaux exemples de l'architecture mamelouke.

La citadelle (fermée le mardi) domine la ville. Entourée d'un fossé de 20 mètres, profond de 30 mètres et creusée au 12 ème siècle, elle est accessible par un pont donnant sur une imposante entrée fortifiée. A l'intérieur, une succession de cinq virages à angle droit et trois séries d'imposantes portes en acier dont certaines possèdent des linteaux sculptés.

 Le musée archéologique (fermé le mardi) renferme une belle collection de sculptures et d'objets en provenance d'Ebla, Ugarit et du Tell Brak. Les statues de basalte noir à l'entrée proviennent du Tell Halaf, une colonie du 9 ème siècle avant J.C située au nord-est.

Restaurants : L'hôtel Baron , où séjournèrent Lawrence d'Arabie, Agatha Christie, Théodore Roosevelt, vous accueillera pour boire un verre. Le Wanes restaurant , place AL Azizi, dans le quartier chic Azizié, vous fera découvrir la délicieuse cuisine arménienne. Le restaurant Sissi House , rue Samira, au cœur du quartier Al Jadyde, dans une belle demeure du 17 ème siècle, propose les spécialités alépiennes : courgettes farcies ou feuilles de vignes au Kebbé. Chez Azrak , rue Youssef El Azmi, vous trouverez des macarons aux pistaches.

A Palmyre, l'Hôtel Zénobia, ancienne demeure de la sulfureuse comtesse d'Andurain, construite à l'époque du mandat français et transformée depuis en un très bel hôtel, donne directement sur les ruines. Elle a été totalement rénovée dans un style oriental. Vous pouvez vous y reposer sur la rafraîchissante terrasse.

A ne pas manquer l'oasis trop oubliée ; le festival de désert de Palmyre, en avril-mai ; le musée de la culture populaire pour comprendre l'organisation sociale des bédouins.

 Deir Ez-Zor, sur les rives de l'Euphrate, constitue une bonne étape pou longer le fleuve, notamment dans sa partie sud-est. A cinq kilomètres du centre-ville, le Furat Cham est construit le long de l'Euphrate. Il offre une belle vue sur le fleuve. L'hôtel Concord est le dernier né des grands hôtels de la ville.

Visitez le nouveau musée archéologique, près du canal sur la rue du 8 mai, fermé le mardi. Voir également le mémorial arménien.

Doura Europos : A une heure et demie de route, le site de la ville forteresse gréco-romaine fondée par les Séleucites en 300 et 280 avant J.C a gardé ses remparts qui surplombent la rive gauche de l'Euphrate.

A vingt quatre kilomètres au sud et une dizaine de kilomètres de la frontière irakienne, se trouvent les ruines de Mari , importante cité mésopotamienne du 3 ème millénaire avant J.C. Elles ont hélas souffert de la pluie et du vent depuis leur découverte en 1993.

 Hama : Au Sultan restaurant, que l'on atteint par le passage voûté sous la moquée An Nouri, goûtez le Batursh, une sorte de lasagne. La terrasse donne sur une noria. Non loin de l'église orthodoxe, le Family Club pour son Ayran (petit lait fermenté) et son schenglich (salade composée). En matière de pâtisseries, la spécialité de Hama est le Halwat El Jibn, un gâteau à base de fromage saupoudré de pistaches et plongé dans du miel et du sirop.

Ebla : A cinquante kilomètres d'Alep au nord et cent kilomètres d'Hama au sud. La découverte en 1968 de cette riche cité du 3 ème millénaire avant J.C et de sa bibliothèque riche de dix mille tablettes d'argile gravées dans un dialecte sumérien a fourni des informations précieuses sur l'économie et l'administration de ce puissant royaume. Pour les néophytes, les vestiges d'un palais représentent la partie la plus intéressante de celle qui fut entre 2400 et 2500 avant J.C l'une des plus puissantes cités-Etats de Syrie.

Click HERE is best bookmaker in the world.
Offers Bet365 best odds.
All CMS Templates